Quatre Plus une association d' Escalade

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Quatre Plus une association d' Escalade

A BUTHIERS : LOUP GAR (OU) TU METS LES PIEDS

Envoyer Imprimer PDF

Loup-gar-(où) tu mets tes pieds

Il était une fois de joyeux quatre-plussiens décidés à faire la nique aux prévisions météorologiques qui, de toute façon, disent n’importent quoi. Le rendez-vous est donc pris pour une arrivée à 13h30 sur la base de loisir de Buthiers, où, à peine arrivée, la troupe court vérifier l’état des blocs… vraiment trop humides pour envisager d’y apposer ses chaussons. Qu’à cela ne tienne ! Une salle à proximité est pourvue de tout le nécessaire pour contenter un grimpeur avide de grimper, ouf, l’après-midi est sauvé. Il est 14h45, les deux retardataires ayant eu l’idée saugrenue de venir en train et vélo le week-end où la SNCF avait fermé la gare de Lyon sont arrivés. La horde est alors au complet : Bruno, Lionel, Magalie, Léonord, Morgane, Charlène, Bastien, Christophe, Odile, Fabien, Nicolas et Florian, tout crocs sortis. Certains enchaînent les pas de bloc, d’autres filent vers les voies, puis tout le monde se rejoint dans la grotte artificielle pour s’essayer sur des voies alternativement qualifiées de sympathiques, intéressantes, jolies, curieuses, bizarres, sous-cotées, hypocrites (liste non exhaustive dont sont évidemment exclus les gros mots). Tout le monde s’accorde sur la qualité du relief. Plusieurs aller-retours à la verticale mènent doucement jusqu’au repas de 19h00, une heure qui pourrait paraître un peu indue pour un samedi soir, mais qui permet une seconde partie de soirée endiablée où se disputent villageois, loups-garous, sorcières, voyantes et chasseurs. Après une nuit sans doute marquée par quelques ronflements, les tics-tacs des radiateurs et un petit déjeuner non moins marquant, nous voici à l’échauffement sur le circuit jaune à deux pas du gîte. Echauffement nécessaire, la température assez basse et l’humidité de l’air engourdissent les muscles. Un circuit jaune gratifiant où chaque bloc se grimpe sans grande difficulté. Evidemment, les choses simples ne le sont que parce qu’il en existe des plus compliquées. Direction le massif de l’I après une petite heure passée sur le circuit jaune. Là, les choses sérieuses commencent. Réglettes affutées, marbre glissant, dévers dans un tunnel, des blocs de plus en plus haut, des prises de plus en plus petites, voire de plus en plus inexistantes. Du orange, du bleu, du noir pour certains. Même si certains blocs résistent, refusent leur sommet, tout le monde trouve de quoi satisfaire son appétit. Et quand l’appétit des blocs commence à se tarir, l’appétit du déjeuner prend le relai. Sandwichs, salades, fruits secs, houmous, chocolat. Les batteries se sont rechargées mais les corps se sont refroidis. Certains décident de regagner leur domicile. D’autres chevauchent leur vélo pour aller attraper un train, à quelques dizaines de kilomètre du site. Restent les marcheurs qui partent rejoindre le GR du coin pour profiter de la forêt quelques heures de plus.

De par sa localisation assez éloignée, le massif de l’I sort des circuits classiques de Fontainebleau. Mais il a l’avantage de proposer une offre de grimpe diversifiée à mesure de plaire aux grimpeurs de tout niveau.

Charlène et Nicolas

 

Calendrier 2017

Envoyer Imprimer PDF

Prévoyez votre participation aux différentes sorties proposées par Quatre Plus!

 

Prise d'or des enfants 2017

Envoyer Imprimer PDF

Le 25 Février 2017 les enfants de 4+ ont participé à la prise d'or des enfants de l'association ROC14 à Paris. Dix enfants au total, les âges s'étalant de 6 à 13 ans.

Au programme se trouvaient : de la slackline, de la poutre, de la grimpe de vitesse, des épreuves d'équilibre, ou encore une école de vol pour les plus téméraires !

C'est avec le sourire que tout ce beau monde est reparti après l'épreuve finale : grimpe de vitesse en moulinette par club. 

 

décagrimpe à Stains

Envoyer Imprimer PDF

Ce samedi 21 Janvier 2017, 3 enfants de 4+ ont participé à la décagrimpe au club de Stains.

Cette rencontre amicale pour les enfants de 8 à 13 ans en 2 catégories 8-10 et 11-13 se déroulait en 2 étapes :

- des épreuves sans corde et donc sans baudrier : grimpe à la corde, slack line, traversée horizontale du mur, passage dans des cerceaux mais aussi un quizz

- des épreuves avec corde : grimpe en moulinette dans du dévers, de la vitesse, de la grimpe en tête, désescalade

Les enfants s'en sont tous donnés à coeur joie et les enfants de 4+ ont remporté la 3ème et 9ème place ! La grimpe pour le plaisir était de mise, sans oublier les rencontres avec les autres enfants et le partage des valeurs de l'escalade. Certains ont clipsé leur première dégaine durant cette journée, une belle découverte.

Un grand merci au club d'escalade de l'ES Stains et rendez-vous est pris pour l'an prochain !


 

A SAINT MAXIMIN, ILS DONNAIENT LE MAXIMUM

Envoyer Imprimer PDF

 

 

Dimanche 16 octobre 2016, 25 grimpeurs réunis des clubs de quatre Plus vitry et de Gest saint thibault  se sont donnés rendez-vous sur les voies inaltérables de saint Maximin que l’on nomme plus communément «  les carrières de l’Oise ».

22 degré Celsius à la mi-octobre, en plein soleil, c’était  une journée  d’été indien inespérée  pour  les grimpeurs présents. Les absents doivent s’en mordre les doigts et transpirés des orteils, mais qu’ils se rassurent, nous étions fiers de les représenter avec nos chaussons affutés.

Chacun s’est donné au maximum sur quelques voies classiques, même des débutants  de cette année  présents après une première initiation au mur. Chacun est parti en tête selon son niveau, c’était le  contrat unique, il n’y avait pas de gentils animateurs qui posaient des moulinettes permanentes, le premier de cordée était à l’honneur, engagez-vous puisque vous avez signé …. Cette carrière offre environ 150 voies entre le 3ème degré et le 7 ème degré, il y en a pour tous les goûts. Malgré la chaleur, quelques  sueurs froides pour Lucie  dans un 5b hors norme ou pour Paul  dans un 6 a/b hors catégorie. Il y avait  aussi de la satisfaction et de la détermination dans leurs yeux pour leur première voie en tête de la cordée féminine  « Jessica et Louise » cordée devenue célèbre , après de longues, mais de très longues hésitations lors de leurs premiers essais. De la confiance en soit, rien que de la confiance….  telle est la devise en escalade…..et c’est en attaquant un degré inférieur qu’elles se révélèrent enfin  grimpeuses.  °Pendant que Roberto, Fabrice et Romain enchainaient inlassablement quelques difficultés notoires, Sandrine s’est fait remarquer lors de prouesses gestuelles qui n’a laissé personne indifférent. Alors que Julien s’est lancé sur des voies flasch enchainées en 5b/5c et  classées 3 étoiles, la jeune Gabrielle se faisait remarquer par la fluidité de ses mouvements. D’autres semblaient plus fébriles après une boisson tonique, heureusement qu’elle annonçait une fin de séance.

 

Alors si vous entendez parler de Saint Maximin, sachez que vous pouvez escalader le Maximum.

 

Lionel B.

 


Page 1 sur 22

JB en images

Qui est en ligne ?

Nous avons 1 invité en ligne